Cabinet Jean-Pierre Ernst
Accueil du site > Prestations > L’évaluation externe

L’évaluation externe

Évaluateur externe expert certifié AFNOR et AFAQ compétences

L’évaluation externe s’impose aux établissements sociaux et médico-sociaux.

L’évaluation peut donc apparaître comme une contrainte. Son poids en terme de charge de travail et de budget n’est pas contestable. Néanmoins, dans une logique gagnant/gagnant, il convient de transformer cette contrainte externe en opportunité de changements positifs. L’introduction de l’évaluation peut réellement être la révolution copernicienne de notre secteur.

3 bonnes raisons de s’approprier la démarche évaluative :

  • Les professionnels de terrain savent que beaucoup de nos projets (associatif, d’établissement, de service) ont besoin de dépoussiérage et de réactualisation dans un contexte aussi mouvant que le nôtre. Sans repères visible sur ce qui fonde notre action, il est à craindre que la vision d’ensemble soit brouillée et confuse
  • L’adéquation entre le déclaratif et les pratiques ne saurait être ignorée. Dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit donne du sens à notre action…Et il y a parfois besoin de redonner un sens partagé à l’action de chacun.
  • Lorsque l’on travaille avec des personnes fragilisées, la recherche de la qualité réelle est une obligation morale. Progresser ne saurait être vu comme une contrainte, c’est un défi passionnant.

Des questionnements nouveaux apparaîtront et de nouvelles réponses suivront… qui appelleront de nouvelles questions et ainsi de suite. C’est la loi de l’évolution… et ce qui n’évolue pas meure.

Nous définissons l’Évaluation comme la Maîtrise du Changement Concerté (E=MC²)

Notre démarche

Une démarche participative

nous travaillons en réseau avec plusieurs cabinets habilités par l’ANESM. L’évaluation est à penser comme un processus d’amélioration continue de la qualité du service rendu. A ce titre, en accord avec les recommandations de l’ANESM, l’évaluation se doit d’être la plus participative possible. Pragmatique et simple aussi, afin d’être le plus accessible possible à tous, usagers inclus.

Une démarche consensuelle

L’évaluation n’est ni un audit, ni un contrôle. Aussi, à chaque pas de la démarche, la recherche du consensus doit être la règle, en respectant les opinions de chacun, ainsi que la liberté de s’exprimer et la créativité.

Une démarche en trois temps :

  • Travail documentaire,
  • Intervention sur site,
  • Pré-rapport et rapport d’évaluation externe

Notre méthodologie

Les outils d’analyse utilisés sont :

La roue de Deming Approche reconnue au plan international permettant de repérer les étapes à suivre pour améliorer la qualité dans une organisation. L’évaluation est ainsi conçue sur le cycle PDCA "Plan-Do-Check-Act" (Planifier – Développer – Contrôler – Ajuster). Cette approche ne suppose pas de référence extérieure. Elle s’appuie sur les référentiels internes

La grille de Marchesnay

Buts des dirigeants / organisation / activité / environnement / sont les 4 pôles, déclinés en deux axes perpendiculaires qui constituent cette grille pour l’analyse et le management stratégiques.

L’évaluation externe en bref.

Elle s’attachera à :

  • Vérifier la mise en œuvre de l’évaluation interne et la finalisation des principales pièces techniques
  • Observer les suites réservées à l’évaluation interne et au plan d’amélioration
  • Repérer d’éventuels écarts entre le déclaratif et les pratiques
  • Constater s’il existe des procédures de prévention de la maltraitance et explorer 15 thématiques spécifiques